Pages Menu
Categories Menu

Chapdes-Beaufort

blason

Chapdes-Beaufort est situé dans la région auvergnate des Combrailles. La commune fait partie de la chaîne des Puys. La proximité de Clermont- Ferrand précise facilement sa situation géographique. Au coeur de la France, Chapdes-Beaufort a déjà été deux fois à l’honneur des Beaufort en 2003 et 2012, sans compter plusieurs échanges : musiques, chorales, et de nombreux particuliers. Les Chapdères ont mitonné différentes recherches pour justifier leur toponyme de CHAPDES soit « tête » (« caput » en latin), donjon, point culminant, patoisé « capdel » ou tout simplement « Chapelle des Beaufort » édifiée par les seigneurs de Beaufort, le tout remontant au Moyen Âge.

photo2

En 1219, Guillaume et Raoul de Beaufort, donnèrent une partie de leurs terres à l’ordre des chartreux. À cet emplacement sur le bord de la Sioule fut fondée la Chartreuse du Port-Sainte-Marie. Les derniers travaux d’importance eurent lieu au XVIIe siècle. Après sa vente comme bien national pendant la Révolution française elle tomba en ruine. Le village connut son plein essor lors de l’exploitation de la mine de Barbecot où était exploitée de la galène argentifère. Le minerai était transformé en argent à la fonderie de Pontgibaud. La totalité des mines du secteur de Pontgibaud cessèrent leurs activités en 1898.

photo1

Sur place le chemin Fais’Art du sculpteur Gilles Perez éveille une originale curiosité. Il a installé sur un parcours d’environ 3 km, une vingtaine de sculptures contemporaines. Elles sont constituées d’éléments sculptés dans le rocher volcanique local. Chapdes bénéficie des sites touristiques du territoire « COMBRAILLES » : la pêche dans les nombreuses rivières et étangs, 70 circuits balisés, pédestres, cyclistes ou équestres, succession de défilés pittoresques, de châteaux, d’églises romanes. La nouvelle attraction « Vulcania » apporte un centre d’intérêt culturel. Les aciéries Aubert & Duval, Michelin, recrutent jusqu’à Chapdes-Beaufort. Ceci a fait évoluer les agriculteurs en ouvriers paysans et réduit leur nombre à une dizaine d’exploitations essentiellement d’élevage.